Les Broqueville de Belgique issus de la bastide de Monfort en France
Matias Broqueville

Matias Broqueville

Dans un rôle des pauvres de Monfort daté du 12 mars 1619 (1), j’ai déniché un nouveau Broqueville non rattaché pour le moment. En recherchant le prénom parmi ceux portés par les Broqueville de Monfort qui se termine par « atias » il y a bien Gratia Broqueville, fille de Jean Ier Broqueville (vers 1587- avant 1664) et de Jeanne Limoges (+1618). Mais il ne s’agit pas d’elle. A y regarder de plus près, c’est bien la lettre « M » de Matias. Nous avons donc affaire a un nouveau Broqueville que je n’arrive pas à raccrocher au reste de la famille, à aucune des branches.

Arnault Broqueville

Arnault Broqueville

Dans ce rôle on y trouve d’autres Broqueville. Le premier cité l’est sans son prénom donc on ne peut que l’oublier. Il est suivi de Matias. Ensuite nous avons Arnault.  Le seul qui existe à ce moment-là est Arnault Broqueville, sieur d’Empiroy (x Sereine de Prugnes). De lui est issu les sieurs d’Empiroy et la branche bourgeoise.  Est-ce le même que Arnault Broqueville qui mena une délégation de notable pour l’arrêt du siège de Monfort en 1585 ? (2). Très probablement. On le connaît déjà à travers divers documents qui m’a déjà fait dire qu’il est décédé après 1618. Cela repousse d’un an la date possible de son décès.

Andrieu Broqueville

Andrieu Broqueville

Un autre Broqueville apparaît : il s’agit d’Andrieu. Celui-ci devrait être assez identifiable puisqu’il n’y a qu’un seul individu qui porte ce prénom. C’est dans la branche bourgeoise. Il serait fils de Janotet (vers 1580-1652) et de Monique Sentis. Or, et c’est ici que le doute s’installe, son père est né vers 1580 et l’on sait (mais ce n’est pas prouvé, c’est Mazeret qui avance cette affirmation, Janotet se marie avec Monique Sentis vers 1624. Là, je bloque à nouveau. Le 12 mars 1619, Andrieu vit déjà et est qualifié de bourgeois. Soit Janotet ne s’est pas marié à 43 ans environ, soit il s’est marié aux alentours de 1600 ce qui permettrait à Andrieu d’avoir environ 19 ans en 1619. Et en même temps, on a vu que l’on ne peut pas être éligible et électeur si l’on a pas la majorité, c’est-à-dire 25 ans. Le texte que j’ai écrit à ce sujet en est la preuve. Il est donc de moins en moins possible que cet Andrieu qui a vendu un sac de blé au bénéfice des pauvres de Monfort, soit le fils de Janotet et de Monique Sentis ou bien leur date de mariage est fausse et l’estimation de la date de naissance de Janotet l’est aussi. Pour le moment nous laissons cette réflexion en état avec un doute important qui persiste.

Comme quoi, un tout petit texte de 2 pages peut apporter autant de doutes à propos de trois personnages Broqueville !

Des branches et des rameaux

En cherchant dans chacune des branches, je me rends compte combien elles sont parfois disproportionnées. La branche originelle avant qu’elle ne se sépare en trois, comporte 32 porteurs du nom ou qui sont éventuellement non rattachés comme notre Matias ou Joseph, fils de Jacques et qui a épousé Judith Saint-Martin. Les Empiroy, est tout aussi petite avec ses 27 représentants (14 hommes et ses 9 femmes). Cette branche vit essentiellement au XVIIe siècle avec pour dernier représentant : Vital qui va décédé en 1735.

Je devrais parler d’abords des Endardé, branche cadette des Empiroy, avant de parler de la branche cadette dite bourgeoise mais par facilité, j’en parle maintenant. Il y a 43 individus qui ont vécu entre 1580 et 1727 (décès de Félix à Saint-Malo) en sachant que la majeure partie de cette branche a marqué le XVIIe siècle. De cette branche bourgeoise est née un rameau, les Broqueville-Maussombat qui n’ont eu que 2 représentants.

Les Endardé (47 individus) qui sont issus de la branche des Empiroy dont l’auteur est Jean Ier né vers 1587 va vivre du XVIIe siècle au XIXe siècle. A la fin du XVIIIe siècle on verra apparaître les Colomé (7 individus) qui est la branche aînée qui s’éteindra au milieu du XIXe siècle tout comme, du reste, la branche cadette des Endardé qui elle s’éteindra dans les Broqueville belges (126 individus) par le mariage de François Charles Hubert de Broqueville avec Octavie le Candèle de Ghyseghem.

Avant de parler des branches belges, il faut citer deux rameaux qui ne se sont pas développés au XVIIIe siècle. Il s’agit de deux fils de Jean Joseph Bernard de Broqueville qui ont porté aussi le nom de terres Broqueville. Il s’agit de Alexis de Broqueville-Garros avec 4 individus et Joseph Broqueville-Larroque qui en est l’unique représentant connu actuellement.

C’est Stanislas qui a fait souche en Belgique et a donné naissance à deux branches. Celle de Charles (le ministre) et celle d’Athanase. Les descendants de ce dernier vivent actuellement majoritairement en Belgique soit en Suisse. La Branche de Charles s’est divisée en 5 rameaux que l’on appelle par les prénoms des 5 fils de Charles. Ainsi il y a les Robert, les André, les Jacques, les Jean et les Pierre. Les porteurs du nom Broqueville actuel sont issus des trois premiers rameaux (3).

Parmi les descendants des André, un rameau a repris le nom de famille de leur grand-mère en y rattachant à son patronyme : de Vinck de deux Orp. Ces derniers sont au nombre de 12 individus.

En faisant la somme de l’ensemble des individus entre 1450 et 2012, nous avons 287 porteurs du patronyme Broqueville issus tous de Jehan Ier dit Arnaud né entre 1425 et 1430 (4).

Qui sait, à travers les lectures des nombreux documents qui me restent à lire, je ne vais pas encore augmenter le nombre de porteurs du noms sans compter il est vrai, les jeunes Broqueville qui continuent à naître dans ce début du XXIe siècle !

Géry de Broqueville

(1) Archives municipales de Monfort (PM 9675-9677)
2) Morisse p. 76
(3) Sans compter, bien sûr, les descendants de la branche d’Athanase qui sont au nombre de 15 actuellement.
(4) Selon des archives familiales.

Déchiffrage du texte dont le pdf (5,1 Mb) est téléchargeable en cliquant ici.

12 mars 1619 – Rolle de Dominique Manigot et Blaise Guissot  marguillier de l’hôpital de Monfort

Rolle du blé pour les pauvres
Dominique Laurent
Laborde à vendu
Breton a vendu un sac de blé
La Blazio de ?? a vendu un sac
La ??
La Bomier
La ??
Jean Deman
Broqueville ?? a vendu un sac
La femme de Guillaume ??
Lardit
La Mimo
Matias de Broqueville d’un pourchay ?? ??
Blasie Lafitte
Vital Garros brassier a vendu demis sac de blé
Janotet Catalan a vendu trois mesures
Lou Gaspari a vendu demi mesure de blé
L’hôpital a vendu un sac de blé
Arnaud Broqueville a vendu demi sac
Jonas ??
Anthony Balsats
Guillaume Deman
Blaise Dufau
Andrieu Broqueville a vendu un sac
Pierre Mazars
Arnaud Ducasse
Antonin ??

Page 3
François Daguzan a vendu un boisseau
Blasie Deman
Sans de Guillem
Lou Troye
??
??
Jacques ??
François Lafitte
Marie de Basats
Jean petit
Sans Deman
Dominique Dafau
?? Guissot
Sans Deman fils de Blasion

Rolle du 12 mars 1619

Catégories

Archives

Calendrier

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Diapos