Les Broqueville de Belgique issus de la bastide de Monfort en France

Testament de Marie Carrette

14765-14767 14593Dans le testament de Marie Carrette daté du 19 juin 1610 (1), on voit que c’est son mari, Jean Broqueville vieux qui est son héritier universel. Dans le cas où son mari n’a plus d’enfants vivants, ses biens doivent aller chez son filleul, Jean fils d’autre Jean et de  Guillemette de Donat (2). C’est ici qu’un nouveau doute pourrait s’insinuer. Pourtant, Marie Carrette, « étant dans son lit atteinte de certaines maladies corporelles toutefois saine de son esprit, mémoire et entendement et bien parlant et ayant reconnaissance et parfaitement parlant et qu’elle a dit à moi notaire de Monfort et confessant qu’il n’y a de plus sûr que la mort et plus instant que l’heure d’arrivée« .

Elle a donc toute sa raison. Mais pourquoi donc elle nomme Jean dit Pouxé, son petit-fils, comme étant fils de « Autre Jean » et de Guillaumette Donat. Alors que « Autre Jean » est son propre fils. Maintenant, la famille a peut-être décidé de définitivement appelé Ce jean-là, « Autre Jean » pour pouvoir s’en sortir. Là où l’on croyait s’installer une autre génération inconnue, il n’en n’est rien. Il faut relire inlassablement les reproductions des documents en notre possession pour ne pas douter… et cela prends du temps. C’est quand même le mariage de Jean Pouxé avec Françoise de Bordes qui montre la signature de son père et celle de son fils attestant bien la véracité de cette lignée.

Et pourtant un texte de 1614 (3) donne la date du contrat de mariage de Jean fils d’autre Jean avec Guillaumette Donat qui remonte au 23 mai 1599. Visiblement le pacte de mariage n’a pas été exécuté complètement puisque le marié, Jean Broqueville réclame avec son père qui est présent, l’exécution de la totalité de la dot (4). Dans ce texte on a la signature de Jean Broqueville qui nous est bien connue (5). Son père est donc encore en vie ce 14 avril 1614. Chez le notaire Lauzéro, en mars 1615, on le voit apparaître une dernière fois comme étant vivant. Dans un acte du mois d’août 1616, on voit que Jean et Joseph Broqueville, frères sont fils de feu Jean. Jean est donc mort entre mars 1615 et août 1616. Il est probable qu’il soit décédé en 1615, étant donné qu’en août 1616, c’est un acte de « Compromis d’entre Jean et Joseph Broqueville frère fils à feu Jean ». S’il y a compromis, c’est qu’il devait y avoir une mésentente qui ne remontait pas à quelques semaines.

Géry de Broqueville


(1) Notaire Lauzéro coté 3E8851 aux AD32 à Auch, ref : 14593-14598. (pdf)

(2) A deux lignes près le notaire donne pour épouse Guillemette (de) Donat et de temps en temsp il écrit le patronyme « Doat ». Dans les deux cas, la famille est présente à Monfort, ce qui ne facilite pas la tâche.

(3) Notaire Lauzéro coté 3E8854 aux AD32 à Auch, ref : 14765-14767 (pdf)

(4) Le père de Guillaumette est décédé à cette époque. C’est son frère François qui signe pour son père. François est greffier en la cour du parlement de Toulouse.

(5) Jean a été substitut du procureur du Roi de Monfort et donc signe énormément de documents.

Catégories

Archives

Calendrier

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Diapos