Les Broqueville de Belgique issus de la bastide de Monfort en France

Le testament de Blasie de Broqueville

21411Le fait de trouver un testament dans les registres des notaires est toujours un moment important d’excitation  puisqu’il va normalement donner des indications généalogiques précieuses. Le testament de Blasie de Broqueville n’échappe pas à la règle.

Celle-ci habite la salle basse de la maison des héritiers de feu Jean Broqueville sieur d’Empiroy, sise dans la ville de Monfort. Le 24 juin 1668, elle est alitée par présence de maladie corporelle.  Sentant la mort proche, elle décide de rédiger son testament chez le notaire Ponsin (1). Elle cite Marie de Broqueville sa nièce comme son héritière universelle étant donné qu’elle lui a apporté assistance et soins durant sa maladie mieux que ne l’aurait fait un enfants.

Elle lègue 300 livres à chacun de ses neveux, enfants de feu jean  Broqueville d’Empiroy marié à Marguerite Dulaur, Jean Vital et Germain de Broqueville. Elle lègue aussi à Marie Carrette, sa nièce (2), la somme de 150 livres.

On a la preuve (3) que Blasie de Broqueville a épousé un Lauzéro dont on a trouvé le prénom dans un acte et dont trace de cet descendance ne peut se trouver que dans des actes consacrés à la famille Lauzéro. Blasie a été recueillie chez son frère Jean comme si elle avait divorcé ou bien que son mari soit décédé bien avant la date de 1668. Il est vrai aussi qu’à ces époques lointaines, l’épouse rentraient dans sa famille d’origine avec une partie de sa dot en vue de « libérer » la place. Certains de ses enfants d’ailleurs sont déjà décédés avant elle.

Ce testament a le mérite aussi de préciser le fait que Blasie est bien la fille de Pierre et de Marie Busquet.  Il reste que normalement elle avait un autre neveu, Bernard qui est décédé quelques années auparavant. Le testament de Blasie ne cite que les personnes encore en vie. Gageons que quelques testaments seront encore découverts pour étayer la nouvelle généalogies des Broqueville.

Géry de Broqueville


(1) Notaire Ponsin, coté 3E8979 au AD32.

(2) Marie Carrette est la fille de Catherine Broqueville (+1664), sa sœur qui a épousé en seconde noce François Carrette. Marie Carrette, née en 1649, épousera en 1688, François Mazet.

(3) J’ai écrit à ce sujet un texte sur cette alliance dont l’explication est données dans le huitième paragraphe de ce texte.

Catégories

Archives

Calendrier

juillet 2018
L M M J V S D
« Juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Diapos