Les Broqueville de Belgique issus de la bastide de Monfort en France

Pacte de mariage de Anthonie Broqueville

Grâce à ce pacte de mariage on connait un tout petit rameau Broqueville qui n’est pas encore rattaché formellement à la famille Broqueville bien que vivant à Monfort. Incontestablement ce rameau fait partie de la famille. Il n’y a pas de doute, mais on a du mal à connaître le grand-père d’Anthonie.

Le pacte de mariage remonte au 29 septembre 1602 (1) et se déroule dans la maison de Arnaud Broqueville, brassier. Voilà ce que l’on sait d’Arnaud : Le 30 avril 1600, Arnaud, brassier, est présent dans un acte de vente d’une terre de Blaise Gauté à Benard Laroze habitant dudit Monfort. Il ne signe pas parce que « ne savoir ». (2) Le 1er mai 1600 il reçoit la troisième partie de l’héritage de Guilhem Bonnebergoigne (+ avant 1600) qui est une maison sise dans l’enclos de Monfort. (3) Guilhem est le père de son épouse Jeanne qui décèdera vers 1626.

Le 30 mai 1604, Arnaud est présent comme témoin dans un débit de Pierre du Faur, maître fripier de Monfort.Il est aussi témoin d’un acte de Gasaille, en août, pour Monsieur de Saluste, seigneur de Canet et Combirac.  (4) 

Le 12 août 1626, on découvre dans un acte deux filles d’Arnaud Broqueville qui donne une indication sur le décès de son épouse et des prénoms d’une de ses deux filles : Antoinette et Françoise. (5)

Dans ce pacte de mariage deux témoins me semblent importants, il s’agit de Joseph Broqueville et Jehan Montangier. C’est le seul indice qui me fait dire que Arnaud est un fils de Joseph. mais est-il le fils de Sibile Delau ? Ce n’est pas sûr bien qu’il y ait la présence de Jehan Montangier parmi les témoins. Ce dernier est le beau-fils de Joseph. Ne serait-il pas le fils d’un premier mariage de Joseph avec Bertrande du Faur ? Ou bien on a affaire à une autre branche d’autant que Joseph est dit « Le plus vieux » probablement par opposition au père de Janotet ? On reste dans les supputations d’autant qu’Arnaud, encore vivant n’apparaît pas dans le testament de Joseph père de Janotet écrit en 1600. De plus, il est témoin d’un acte avec Pierre du Faur. Ce dernier est-il un membre de la famille de l’épouse de Joseph, Bertrande du Faur ? Arnaud n’est jamais cité comme descendants des deux autres frères, Jean Vieux ou Antoine. ¨Pour le moment, je raccroche ce petit rameau au couple Broqueville-du Faur.

J’ai longtemps hésité concernent la traduction du nom de famille « Bonnebergoine ». Les notaire avait probablement du mal à l’écrire et donc j’ai déjà tout lu concernant ce patronyme. Mais le notaire Marcassus met un terme définitif à la question écrivant enfin en 1691 la bonne orthographe. Il s’agit de Bonnebergoigne. Du coup, j’ai corrigé le nom dans les trois textes où il apparaît sur le blog.

Géry de Broqueville


(1) Notaire Lauzéro coté 3E8845 aux AD32 (13337-13339)

(2) Notaire Lauzéro coté 3E8843 aux AD32 (13181-13183) dans un acte d’achat de Bernard Laroze habitant de Monfort.

(3) Notaire Lauzéro 3E8843 (13189-13191) dans un acte d’achat de Arnaud Broqueville, brassier.

(4) Notaire Lauzéro coté 3E8846 (14073) dans un acte de débit de Pierre du Faur, ainsi que la référence (14095).

(5) Notaire Mazars coté E1465 aux AD32 (22061-22063) dans une procuration pour Antoinette et Françoise Broqueville filles et héritières à feu Jeanne Bonnebourgoigne.

(6) Notaire Marcassus coté 3E8869 aux archives départementales du Gers à Auch et la référence photographique est 24365.

Catégories

Archives

Calendrier

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Diapos