Les Broqueville de Belgique issus de la bastide de Monfort en France

Testament de Domengue Saluste

Pourquoi faire suivre le testament de Domengue fille de François Saluste à celui de son père ? (1) Il est distant de quelques années, sept pour être précis. En 1571,  deux textes montrent que François Saluste est décédé puisque l’on parle de cession de biens qui n’ont visiblement toujours pas trouvés leur épilogue. Domengue est alitée « de maladie corporelle » dans la maison de son frère maître Guillaume de Saluste. On suppose qu’elle est donc dans la maison située actuellement dans la Grand rue Saluste du Bartas.

Dans son testament, elle cite le nom de son fils unique Jean de Lafitan qui hérite de la majeure partie de ses biens mais, avouons-le, une fois de plus l’écriture de maître Sabathier n’est pas très lisible avec beaucoup de raccourcis et d’abréviations que seuls des initiés gascons pourraient reconnaître. Domengue de Saluste sait signé ce qui montre à souhait que savoir écrire est une marque d’ascension sociale évidente, d’autant que Guillaume en 1564 est déjà conseillé du roi et avocat au parlement de Toulouse, c’est-à-dire à l’âge de 20 ans ! Les biographes de Guillaume indique tous 1544 comme date de naissance de ce dernier. Ma question reste entière, peut-on être à 20 ans avocat et conseiller du roi ?

Nous nous éloignons du sujet qui m’interpelle ici. Dans la généalogie agnatique Broqueville, je me suis attaché à trouver tous les descendants de Jehan Pierre, le premier Broqueville connu. Comme Bertrande est fille de Sanson et petite-fille de Jehan-Pierre, j’ai cherché aussi la descendance de Bertrande. J’ai découvert à travers mes recherches sur Internet que Domengue a été mariée (av.1572) avec  Jean Foissin (né av.1547) dont elle a eu un fils Thimotée. (2)

Cela veut dire trois choses :

  • Domengue a survécu à sa maladie et a continué sa vie. Dans son testament on ne parle pas encore de son mariage future.
  • Elle s’est mariée fin de l’année 1571 voire début 1572, avec Jean Foissin, ce qui correspond du reste à l’année probable de ce mariage selon Olivier Cazaux.
  • Par contre Timothée ne peut pas naître vers 1567 comme le dit Olivier Cazaux. Autant ne pas mettre de date de naissance de ce personnage. Il ne pourrait être né qu’en 1572 voire l’année suivante, c’est-à-dire quand sa mère a environ 20 ans. Cela signifierait que sa mère se serait mariée en première noce, fort jeune, ce qui est encore possible à cet époque.

Comme on le voit, rien n’est jamais établi en généalogie. Chaque fois de petits éléments viennent apporter des éléments neufs ou contredire des affirmations passées. Gageons que j’aurai un jour un éclaircissement sur la généalogie d’Olivier Cazaux.

Ce qui est intéressant aussi, dans le testament de Domengue, c’est qu’elle tient particulièrement au clan Saluste puisque dans le cas où son fils Jean se marie et qu’il n’a pas d’enfants, tous les biens en provenance de François son père et de Bertrande Broqueville sa mère retournerons chez les Saluste ou les Broqueville.

Attendons de voir d’où vient l’information qu’elle a aussi été mariée à Jean Foissin. Cela donnera un autre éclairage à cette descendante de Bertrande Broqueville.

Géry de Broqueville


(1) Notaire Sabathier coté E1451 aux Archives départementales du Gers (AD32) numéro de référence personnel : 21545-21548.
(2) Cette assertion a été trouvée sur le site Internet d’Olivier Cazaux, sur Généanet. Je me suis empressé de demander à ce monsieur qui, du reste a un site très bien fait, la source de cette information. La famille Foissin est restée à Mauvezin jusqu’au début du XXe siècle.

Catégories

Archives

Calendrier

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Diapos