Les Broqueville de Belgique issus de la bastide de Monfort en France
Jean-Baptiste de Broqueville

Jean-Baptiste de Broqueville

Jean-Baptiste est le le 16 juin 1689 à Monfort. Son père, Louis (Vers 1660-1745) est sieur du Maut, de Bigourdas, Gardebois et Endardé. Sa mère est Marie de Solaville.  Jean-Baptiste est l’aîné d’une fratrie de 13 enfants.

Il embrasse la carrière militaire très tôt puisqu’il se distingue à la bataille de Denain le 21 juillet 1712 alors qu’il n’a que 23 ans. Il semblerait qu’il soit déjà dans le Régiment d’Orléans lors de cette bataille, mais l’on ne connaît pas son grade à cette époque.

Thierry de Broqueville dans sa chronique des Broqueville au XIXe siècle dit (1) en substance qu’il était déjà capitaine au moment de la bataille de Denain et qu’il fut grièvement blessé au cours de laquelle il chargea à l’arme blanche sous les remparts de la ville. Après ce fait d’arme, il se retira sur ses terres. Entre 1713 et 1747, on a guère de renseignements sur la vie qu’il mena mais tombe follement amoureux de Jeanne-Marguerite de Fraissé (à plus de 68 ans) et se marie le 17 septembre 1749 avec cette jeune demoiselle qui n’a que 25 ans !
Je ne crois pas que Jean-Baptiste se retire sur ses terres aussi vite , c’est à dire à 23 ans à moins que ses blessures sont telles qu’ils est infirme et qu’il reçoit une pension d’invalide de guerre. Dans le texte qui concerne la reconnaissance de noblesse de Jean Joseph Bernard de Broqueville, l’on sait qu’il y a l’édit de Louis XVI qui admet la noblesse militaire des officiers avec le rang minimal de capitaine qui ont été au service de sa majesté durant 40 ans au moins… d’active ! Si lui et ses descendants revendiquent la noblesse militaire, c’est qu’il ne s’est pas retiré sur ses terres dès ses 23-24 ans en attendant ses 68 ans pour se marier ! Le raisonnement paraît absurde.

Si l’on accepte qu’il est pensionné du roi pour ses blessures, alors il aura pu invoquer l’article 8 de l’édit de Louis XVI qui dit en substance : « Les officiers devenus capitaines et chevaliers de l’ordre de Saint-Louis, que leurs blessures mettront hors d’état de continuer leurs services, demeureront dispensés de droit du temps qui en restera lors à courir ; veut en ce cas, Sa Majesté que le certificat mentionné en l’article précédent spécifie la qualité des blessures des dits officiers, les occasions de guerre dans lesquelles ils les ont reçues, et la nécessité dans laquelle ils se trouvent de se retirer. »

Mais cela n’explique, toujours pas qu’il s’est marié si tard !  En 6 ans, Le couple a eu 6 enfants dont notre ancêtre Jean-Joseph Bernard de Broqueville. (généalogie)

Voyons les traces connues que nous avons de lui :

En 1742, il fait une demande auprès de la Justice royale de Mauvezin concernant l’état de la métairie de Gardebois qui lui vient de son oncle, Dominique de Broqueville, curé de Cardeilhan (2). Extrait : « Supplie humblement les sieur Jean-Baptiste de Broqueville, seigneur du Colomé, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, habitant de la ville de Monfort disant qu’il aurait été institué héritier de feu Dominique de Broqueville, curé de Cadeilhan son oncle à la charge de substitution en faveur dudit Alexis de Broqueville, seigneur du Garros, son frère et comme il dépend de cette succession la métairie de Gardebois et qu’il a des réparations considérables a y faire et très pressantes qui ne peuvent ni ne doivent être faites qu’au dépend de la succession dudit sieur de Broqueville, curé de Cadeilhan parce que dans le cas de la substitution ledit sieur Alexis de Broqueville ne manquerait pas de demander ladite métairie en bon état et que si le sieur supt la faisait réparer à ses dépens, il n’en rendrait pas le montant au héritiers dudit sieur supt ce considéré il plaira de vos grâces. » (ref : 8861-8896)

Juillet-septembre 1745 : Estimation des biens de feu Louis de Broqueville, sieur d’Endardé faite à la demande d’Alexis de Broqueville, Françoise de Broqueville, épouse du sieur Dabrin, et Bernard de Broqueville, tous habitants de Monfort. Extrait : « Nous Jean Bernier, Bourgeois habitant Bajonette et Dominique Deluc, bourgeois, habitant de Monfort, expert nommé et accordé par appointements de Monsieur le juge de Fezensaguet du 8 juillet 1745, (illisible) de Bernier pour le sieur Alexis de Broqueville, pour demoiselle Françoise de Broqueville épouse du sieur Dabrin et le sieur Bernard Broqueville, habitant de Monfort et nous Deluc pour le sieur Jean-Baptiste Broqueville, sieur de Colomé, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, aussi habitant de Monfort a (illisible) de procéder à la composition et estimation du patrimoine de feu Louis de Broqueville, sieur d’Endardé en autre fait connu aux appointements ayant été assigné par devant le sieur juge de Fezensaguet par exploit de Dauasse huissier du 26 juillet 1745 nous y avons comparu le 28ème du même mois et avons prêter de serment en tel cas requis. Après quoi les parties nouas aurais remis l’extrait des appointements. » (ref : 8897-8920)

Le 1er août 1750, l’on voit, dans l’acte de baptême de son fils Joseph François que Jean-Baptiste s’octroie le titre d’écuyer, avant la parution de l’édit de Louis XVI établissant une noblesse militaire (novembre 1750). « Le 1er août 1750 a été baptisé Joseph François de Broqueville fils naturel et légitime de Mr Jean-Baptiste de Broqueville du Colomé, écuyer, chevalier de l’ordre de Saint-Louis, ancien capitaine dans le régiment d’Orléans et pensionnaire du roy et de Dame Marguerite jeanne de Fraissé marié. Parrain Mr Joseph de Fraissé aïeul du baptisé marraine Dame Jeanne de Broqueville, présent Mr Bernard de Broqueville, écuyer, chevaller de l’ordre militaire de Saint-Louis et Joseph Donau ?? la cérémonie faite par moi le parrain signé ne sait la marraine. » (ref : 5596)

Le 9 octobre 1751 :  On constate à nouveaux qu’il est écuyer mais là on se trouve quelques mois après l’édit de Louis XVI : « Le 9 octobre 1751 a été baptisée Marie Brigitte de Broqueville fille naturelle et légitime de Mr Jean-Baptiste de Brqoqueville seigneur du Colomé, Écuyer, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis ancien capitaine dans le régiment d’Orléans et pensionnaire du Roy et de Dame Marguerite Jeanne de Fraissé marié. Parrain Mr Bernard Broqueville, chevalier de l’ordre de Saint-Louis ancien officier de cavalerie pensionnaire du roy, marraine Dame Marie Albert de Fraissé absente présents messieurs nobles Guillaume et Joseph Ducos (de la Hitte) signé avec moy non la demoiselle marraine n’ayant pas été présente à la cérémonie. Signé : Bernard Broqueville » (ref : 5957-5958)

Le 3 septembre 1752 : Idem dans l’acte de naissance de Louis de Broqueville : « Le 3 septembre 1752 a été baptisé Louis Broqueville fils naturel et légitime de Jean-Baptiste de Broqueville sieur du Colomé, écuyer, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, ancien capitaine dans le régiment d’Orléans, pensionnaire du roy et de dame Jeanne Marguerite de Fraissé mariés tenu sur les fonds baptismaux par le sieur Bernard de Broqueville son oncle, écuyer, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, pensionnaire du roy et Dame Libertate marguerite de Vernhes. Présents noble Jean-Baptiste et Guillaume Ducos de la Hitte signé avec moi. » (ref : 5959)

Le 29 mai 1754 : Idem dans l’acte de baptême de Jeanne-Marie de Broqueville : « Le 29 mai 1754 a été baptisé Jeanne Marie Germaine de Broqueville fille naturelle et légitime de Mr Jean Baptiste de Broqueville d’Endardé, écuyer chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis ancien capitaine dans le régiment d’infanterie d’Orléans et pensionnaire du roy et de Dame Jeanne Marguerite de Fraissé, marié. Parrain Jean Auchat pauvre de cette ville ?? Mr Bernard de Broqueville oncle de la baptisée et Jean-Baptiste Ducos de la Hitte signé avec moi » (ref : 5963)

Le 27 août 1755 : Idem dans l’acte de baptême de Jean Joseph Bernard de Broqueville. « Le 27 août 1755 a été baptisé Jean Joseph Bernard de Broqueville fils naturel et légitime de Jean-Baptiste colomé de Broqueville écuyer, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis pensionnaire du roy, ancien capitaine au régiment d’Orléans infanterie et de Dame Jeanne Marguerite de Fraissé marié. Parrain Mr Bernard de Broqueville, écuyer et chevalier de l’ordre de Saint Louis, pensionné du roy, ancien lieutenant de cavalerie dans le régiment de Brancas. Marraine Dame  Jeanne Vitrac de Michaëlis. Présent Mathieu ?? .. ??  » (ref : 5964)

Le 14 juillet 1758 : Il n’est pas dis qu’il est écuyer dans l’acte de baptême de Jean-Baptiste de Broqueville, son fils : « Le 14 juillet 1758 a été baptisé Jean-Baptiste Broqueville fils de Mr Jean Baptiste de Broqueville ancien capitaine au régiment d’Orléans-infanterie chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis et pensionnaire du roy et de dame Jeanne Marguerite de Fraissé marié. Parrain Jean ??  marraine  Jeanne Broqueville, religieuse carmélite de Lectoure tenu sur les fonds par Louis Broqueville frère du baptisé et par dame Li!bertate de Vernhes signé par moi le parrain pour ne savoir. » (ref : 5966)

En 1765, dans un acte de mariage, on voit apparaître le qualificatif de « noble ».  » (…) selon la présence des nobles Joseph et Guillaume Ducos de la Hitte, Jean-Baptiste de Broqueville, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, François Marcassus, ancien officier et Jean D’Arquier, bourgeois signé avec moi. » (ref : 5974)

Le 20 février 1771 : On a retrouvé son acte de décès dans les archives municipales de Monfort. On y lit ceci : « L’an 1771, le 20e jour du mois de février est décédé Jean-Baptiste Broqueville, seigneur de Colomé, ancien capitaine au régiment d’Orléans infanterie pensionné du Roy, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis âgé de 42 ans muni des sacrements et son corps a été inhumé le lendemain dans la chapelle Saint-jean en présence de  Maître François Boué curé du Grasan, Pierre Mazeret, curé d’Esclignac, pierre Alay, curé d’Homps signé par moy qui ait fait la cérémonie. » L’acte se trompe en indiquant l’âge de 42 ans puisqu’il est né en 1689. (ref : 4614)

Géry de Broqueville

(1) Inédit.
(2) Archives départementales du Gers, cote 2B107, 6 pièces.

Catégories

Archives

Calendrier

juillet 2018
L M M J V S D
« Juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Diapos