Les Broqueville de Belgique issus de la bastide de Monfort en France

Le testament de Barthélémie Espiau

Barthélémie Espiau fille de Jean et de Anthonie Pomez. Femme de Bernard Broqueville (ap. 1565 – entre 1649-1664) est alitée de maladie corporelle et sent sa fin approchée à grand pas (1). Effectivement, elle décède le 26 août  1647, soit deux jours après le testament. D’elle on ne sait pas encore grand-chose puisqu’elle apparaît de temps en temps chez les notaires.

Barthélémie a 6 enfants

En 1605, elle passe un acte chez le notaire Lauzéro qui est une reconnaissance.  (2)
Le 9 novembre 1614, elle est la marraine de Barthélémie Lacoste fille de Jean et de Guillemine Roque. Son mari en est le parrain. (3) Barthélémie donne procuration à son mari Bernard Broqueville, marchand de Monfort le 28 juillet 1626. Il est dit qu’elle ne signe pas pour ne savoir.(22058-22060) Le même jour son mari passe un acte alors qu’elle est absente avec le capitaine Faget.

Dans ce testament, elle veut être enterrée dans la sépulture de son mari constitué par Blaise Broqueville, son fils dans l’église Saint-Clément. Le lieu exact n’est pas précisé.. Elle déclare qu’elle a six enfants légitime de son mari à savoir  Blaise, Jean, Anne, Marguerite Jeanne et Louise Broqueville dans l’ordre d’apparition des naissances. On voit que Marguerite est mariée avec Jean Nouguès, marchand de Fleurance. Sa fille Louise n’est pas encore mariée mais recevra 100 livres si elle se colloque en mariage. Elle se mariera le 28 août 1654 avec Jean Libéros, marchand de Monfort. Barthélémie fait de ses cinq enfants habitant encore Monfort, ses légataires universels.

Blaise (v. 1600-1682), l’aîné, qui sera l’auteur de l’éphémère branche des Broquerville-Maussombat, s’est marié deux ans auparavant avec Catherine de Manas (+1675), des seigneurs d’Homps, le 1er février 1645. Son frère Jean (1615-1675) semble être resté célibataire. Il est marchand et signe parfois en tant que greffier. On ne sait rien de Jeanne si ce n’est qu’elle décède vers 1667 et encore moins de Anne.

Grâce à ces nombreux testaments, on commence à bien préciser la généalogie de cette branche de la famille dont l’auteur est Bernard (ap.1565-entre 1649 et 1664), fils de Joseph Broqueville et de Sibile Delau.

Géry de Broqueville


(1) Notaire Mazars côté 3E8899 aux AD32 (24933-24936)
(2) Notaire Lauzéro (24260)
(3) Registre paroissiale de Saint-Clément à Monfort de 1614 (21448) .
(4) Notaire Mazars côté E1465 aux AD32 (22057-22058)

 

Catégories

Archives

Calendrier

décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31