Les Broqueville de Belgique issus de la bastide de Monfort en France

Déclaration et testament de Guillaume du Bouzet

Château de Bivès

Noble Guillaume du Bouzet de Bivès décède le samedi 29 août 1699 comme l’atteste le registre paroissial de Monfort de cette année-là. Le notaire Marcassus a consigné dans son registre la testament de Guillaume du Bouzet (1) qui nous apporte un élément supplémentaire dans la compréhension de la généalogie du Bouzet… et Broqueville par la même occasion.

Jusqu’à présent je ne connaissais pas la date de décès de Marie de Broqueville fille de Jean Broqueville d’Empiroy (+ 1662) et de Marguerite Dulaur (+ ap. 1667). Marie à épousé à l’âge de 16 ans Guillaume du Bouzet sieur de Bivès comme en fait foi le contrat de mariage daté du 21 mai 1670 (2) On pourrait toujours dire que ce n’est pas parce que l’on a retrouvé un contrat de mariage qu’ils se sont mariés effectivement. Il est vrai que je n’ai pas retrouvé l’acte de mariage à l’église.

Un premier document datant de juillet 1699 (3) nous montre un Guillaume du Bouzet complètement affaibli par une maladie corporelle où il donne des précisions concernant les biens de sa première feue épouse, Marie de Broqueville d’Empiroy. Au moins, on connaît à peu près l’année de son décès. Elle est décédée avant la date des secondes noces de Guillaume avec Marguerite de Faudoas de Séguenville dont on a le contrat de mariage datant du 24 février 1677. Ce texte montre que Denis du Bouzet est le fils de Guillaume  et qu’il recevra les biens de Marie Broqueville d’Empiroy. Bien que l’on peut déjà conclure que Denis a pour mère Marie Broqueville, on en a pas encore la preuve formelle.

Voici le testament de Guillaume du Bouzet : « Et tout incontinent dans la maison de Noble Guillaume du Bouzet de Bivès s’est constitué en sa personne ledit noble Guillaume du Bouzet de Bivès habitant de Monfort lequel étant dans son lit détenue de certaines maladies corporelle toutefois sain en son bon sens, bien voyant ayant parlantes parfaitement connaissance ainsi qu’il a apparu à moi notaire et témoins de quoi de gré et volonté a dit et déclaré à demoiselle Marguerite de Faudoas de Séguenville son épouse que généralement tous les ?? de quelle nature que soit , même les fourneau barrique et autres vaisselles vinaigre (?) de quelle nature que soit qui se trouveront après l’inventaire rempli de partage qui fut fait entre les sieurs Broqueville et demoiselle Marie de Broqueville sa première femmes ont été acquis des propres deniers de ladite demoiselle de Faudoas son épouse, de même que tous les bestiaux qui se trouveront au delà du contenu de l’inventaire et partage qui fur fait par lesdits Broqueville ont été aussi acheté des propres deniers de ladite demoiselle de Faudoas son épouse, comme aussi déclaré ledit sieur du Bouzet que le contenu en quatre villes que noble Denis du Bouzet son fils, lieutenant au régiment de la Marine Royale et admis particulier d’argent qu’il avait en parenté de ladite demoiselle son épouse a payer et acquis de ses propres deniers voulant et entendant que ladite demoiselle Marguerite de Faudoas, son épouse retire de ?? elle tout ?? meubles, vaisselle, vinaigre, bestiaux et contenu ?? ?? en son particulier comme lui appartenant ?? et ?? ledit sieur du Bouzet que son cheval avec harnais soit soit enfin et appartient dudit sieur du Bouzet son fils ayant fait présent du ?? en dieu et en confiance voulant foi y soit ?? pour les service de ladite demoiselle son épouse ici présente et acceptée fait charité de ?? Jean Donat Docteur en théologie , prêtre et curé du Grand Grazan et François Castaigné chirurgien habitant dudit Monfort soussigné non ledit sieur du Bouzet qui a dit ne pouvoir signé cause de la faiblesse de sa grande maladie et de la main et moi. De plus après lecture de la présente déclaration le sieur du Bouzet déclaré qu’il ne veut pas que la demoiselle son épouse se livre ni ses enfants d’une reconnaissance faite en sa faveur par ladite feue demoiselle de Broqueville sa première femme voulant qu’elle demeure pour nulle et non avenue fait et vérifié en présence de ?? sieur Doat et Castaigné et moi« .

C’est grâce au testament de Guillaume du Bouzet qui a été apporté par sa seconde épouse devant moultes témoins (4) le 28 novembre 1699 (5) que j’ai trouvé enfin la preuve formelle que Denis est bien le fils du couple du Bouzet-Broqueville. J’ai émis l’hypothèse plus d’une fois ne trouvant pas LE document qui allait me donner la preuve de cette descendance.

 

 

Par contre, c’est de manière erronée que j’ai attribué une Lussac comme étant son épouse. Je me suis trompé avec le frère de Guillaume, lui aussi prénommé Denis, parrain de baptême. J’ai donc retiré toute cette descendance de ma généalogie. Je ne connais pas le destin de Denis (6) fils de Guillaume si ce n’est que le notaire Jean-François Dabrin le cite dans un acte  comme étant décédé avant 1759. (7)

Parmi les témoins, Germain Broqueville d’Empiroy est présent puisqu’il est le frère de Marie Broqueville d’Empiroy, première épouse de Guillaume du Bouzet. Dans la généalogie Broqueville, je garde le fils unique (François) de la seconde épouse de Guillaume, Marguerite de Faudoas, puisque François a épousé en seconde noce Jeanne Broqueville d’Endardé dont il n’y a pas eu d’enfant.

Combien de temps la généalogie erronée de Guillaume et Denis va encore perduré sur Internet. Il faudra des siècles pour corriger la généalogie de cette partie de la famille du Bouzet qui a vécu pendant quelques générations à Monfort ou dans ses environs immédiats dont Bivès se trouvant à 5,3 Km.

Géry de Broqueville


(1) Notaire Marcassus coté 3E8873 aux AD32, 24530-24532.
(2) Notaire Gariépuy coté 3E4280 aux Archives départementales du Gers à Auch référence 8731-8734.
(3) Le document n’est pas daté mais il doit certainement daté entre le 24 juillet date de son testament et le 29 juillet date de l’acte suivant qui a été consigné par le notaire sur la même page que ce document de substitution. Ce texte complète les dispositions testamentaires ouvertes en novembre 1699 après le décès de Guillaume.
(4) Notaire Marcassus coté 3E8873 aux AD32, 24535-24538.
(5) Maître Jean Blain prêtre et curé dudit Monfort, Maître Jean Dont, prêtre et curé du Grazan , maître Jean-Baptiste Delom docteur en médecine, Antoine Lauzéro bourgeois, Jean Marcassus marchand, messire Denis du Bouzet , seigneur de Bivès, noble Denis du Bouzet de Bivès fils dudit feu du Bouzet, noble Jean-Pierre de Rouquette, seigneur de Canet et du sieur Germain Broqueville sieur de Larroque habitants de Monfort et Bivès.

(6) Je met cette information en réserve. Je ne sais pas s’il a fait carrière dans la marine royale. Il pourrait être possible de retrouver son dossier militaire au Château de Fontainebleau.
(6) Notaire Dabrin coté 3E8809 folio 215 aux AD32, 10556-10571.

Catégories

Archives

Calendrier

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Diapos