Les Broqueville de Belgique issus de la bastide de Monfort en France
Myriam fin des années 40

Myriam fin des années 40

En scannant les archives de ma tante Myriam je tombe sur un feuillet qui est une copie d’un arrêté stipulant que Myriam de Broqueville devient citoyenne « Honoris causa » de la ville de Monfort par le maire de l’époque, Charles Dardenne. Nous sommes le 1er juin 1954. Il est donc probable que Myriam ait fait quelques séjours dans la ville depuis la fin des années 40 voire même avant.

Nous savons que son père a vendu les derniers biens monfortois que possédait encore la famille dans les années 30. Il est probable qu’entre ces dates, il n’y a pas eu de visites des Broqueville à Monfort. Il faudra donc attendre une vingtaine d’année pour que les Broqueville s’intéressent à nouveau à la bastide.

L'arrêt de M. Dardenne, maire de Monfort

L’arrêt de M. Dardenne, maire de Monfort

J’ai aussi quelques photos de mon grand-père Jacques de Broqueville et de son épouse Alix (1) accompagnés par Norbert leur fils et son épouse Huguette (mes père et mère). C’était en 1960, où on les voit se pencher sur les tombes Broqueville dans le cimetière de la ville.

Pour ma part, je suis allé avec ma mère et une cousine à Monfort en 1975. C’est depuis la visite de l’association de famille en 2001 que mon intérêt va en grandissant notamment par mes recherches depuis 2004, grâce à l’aide de feu M. Lagardère, dans les archives municipales. Ma période de prédilection est novembre, quand le temps maussade me pousse à passer des heures dans les archives, ce qui me permet de faire de belles découvertes qui alimentent ce blog.

Je sais que d’autres membres de la famille arpentent les rues de la ville de temps en temps, comme s’ils s’attendaient à voir l’un ou l’autre ancêtre déboucher à un coin de rue. Les liens invisibles qui unissent les Broqueville à leurs terres ancestrales sont bien présents dans le ressenti. Arpentant les chemins, les rues, les routes, les Broqueville ont laissé leur ADN au plus profond de la terre. Irrésistiblement, les Broqueville reviennent à la matrice… et toujours et encore. Et ce n’est pas fini.

Géry de Broqueville

(1) Alix de Cressac (1895-1982), fille de Henri de Cressac de Soleuvre (1869-1935) et de Marie-Antoinette de Cressac de Bachelerie (1874-1949).

Catégories

Archives

Calendrier

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Diapos