Les Broqueville de Belgique issus de la bastide de Monfort en France

Le château de Bivès

C’est sur un site Internet de vente aux enchères de vieux papiers ou de cartes postales que je suis tombé sur la photo du château de Bivès. Si je m’y suis intéressé, c’est pour les quelques liens que notre famille a avec ce lieu.

Le château de Bivès a été construit au XIIe siècle et a été remanié au XVIe siècle. Ce sont les Castelbajac qui l’on transformé comme on peut le voir sur la carte postale ci-dessus.

Au Xe siècle, Bivès était le fief de la famille de ce nom. Dès 1418 le fief devient celui de la maison de Marrenx. La partie la plus ancienne du château de Bivès a été construite par cette dernière. Puis par alliance à partir du XVe siècle, le château est devenue la propriété des Castelbajac.

En effet, Pierre de Castelbajac, Seigneur de Paridoux épouse en 1520, Rose de Marrenx, dame de Bivès, dernière de son nom. Son petit fils, Bernard de Castelbajac passe bail à bâtir avec les maçons du village les 6 février et 29 juillet 1582 pour opérer des démolitions et d’importantes transformations du château auquel il a été adjoint un corps de logis d’un étage, parallélépipède flanqué au nord-est d’une tour ronde.

Sa petite fille, seigneuresse de Bivès, Philiberte de Castelbajac, épousera Octavien II du Bouzet coseigneur de Ligardes, capitaine du régiment de Roquepine, le 6 juillet 1626. Elle lui apportera donc le village de Bivès en dot. C’est ainsi que cette branche de la famille du Bouzet y accrochera le patronyme de cette seigneurie.

Octavien eut un fils, Guillaume (+1699) qui épousa Marguerite de Faudoas (1685-1742), famille entre autre monfortoise. Le fils de ce couple, François du Bouzet de Bivès (1685-av.1742) épousa probablement en seconde noce, Jeanne Broqueville d’Endardé le 2 novembre 1727. On le sait par son pacte de mariage que l’on a retrouvé et déjà présenté en ce blog. Ce mariage est étonnant puisqu’il a 43 ans et elle au environ de 66 ans. Dans le cas de Jeanne, François du Bouzet est son second mari, celle-ci s’était mariée avec Alexis de Lannefranque en 1702. Jeanne était la fille de Jean II Broqueville d’Endardé (1630-1705) et de Brigitte de Cotignon (1627-1697).

Or Guillaume, fils d’Octavien qui épousa en 1677 Marguerite de Faudoas s’est marié en seconde noce avec Marie Broqueville d’Empiroy (1653-1677) qui a eu le temps, malgré son jeune âge d’avoir un garçon, Denis du Bouzet.

Dans la généalogie de la famille du Bouzet on ne trouve aucune trace de ces deux mariages. Étaient-ils considérés comme des mésalliances au point de ne jamais les voir apparaître dans les généalogies officielles ? Ou bien personne ne s’est jamais arrêté sur ces informations dans les archives départementales ? Et avec cela je n’ai toujours d’informations sur la descendance éventuelle de Denis, fils d’une Broqueville.

Géry de Broqueville

Catégories

Archives

Calendrier

mai 2019
L M M J V S D
« Avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031