Skip to main content

Un legs honoré

Un legs honoré

C’est bien le belge Stanislas de Broqueville (1830-1919) qui, en fin de compte, a bien honoré le legs de son oncle Louis Marie (1784-1864), frère de son père. Nous avons vu dans le testament du 13 septembre 1663 que Louis Marie donnait par legs la métairie d’Endardé et quelques terres avoisinantes. En échange, il demande […]

Dépense de 8000 francs

Dépense de 8000 francs

Jean-François et Louis Elizabeth Eugène de Broqueville, père et fils, achètent des terres pour la somme de 8000 francs (1). Ces terres situées notamment non loin du château d’Esparbès, représentent une grosse somme pour l’époque. (2) Père et fils sont en quête de terres pour, probablement, reconstituer un domaine morcelé au cours des ans. Le […]

Un risque calculé ?

Un risque calculé ?

Emprunter reste toujours un risque, fusse-t-il calculé. Jean-François et Louis Elizabeth Eugène de Broqueville, père et fils emprunte une somme de 6000 francs, le 30 mars 1866, pour trois années. C’est une grosse somme pour l’époque. Il suffit de lire la liste des biens mis en hypothèque pour garantir cet emprunt pour comprendre les intérêts […]

Bouquin et ressourcement

Bouquin et ressourcement

Écrire un bouquin demande une énergie énorme qui n’a pas eu raison de mon envie de continuer à lire et transcrire les vieux papiers. Ce bouquin, intitulé “Pas à pas vers un sol vivant”, traite de la manière de rendre les sols vivants. Cette aventure d’écriture m’a poussé à encore plus comprendre la Nature telle […]

Un temps d’arrêt…

Un temps d’arrêt…

Le lecteur perspicace s’est peut-être inquiété de mon état de santé puisqu’il y a un manque insupportable depuis 8 jours. L’article du 10 juillet n’a pas été publié ! Depuis 2004, date d’ouverture de ce blog, chaque article se suivait à un rythme particulièrement soutenu. Chaque notice sortait les 10, 20 et 30 de chaque […]

4 petits écus

4 petits écus

Si je me suis arrêté à cette page qui ne concerne pas ma famille, c’est pour la simple raison que ce qui a été marqué dans la marge est une information qui vaut son pesant de bonnes monnaies. Il existe peut-être un registre des valeurs des monnaies du XVIe siècle mais je ne sais où […]

Les Broqueville au temps du Covid-19 !

Les Broqueville au temps du Covid-19 !

Petite pause dans la publication du résultat de mes recherches sur ma famille durant cette période de covid-19. Ce moment de “retrait” obligatoire de tout un chacun, dans sa maison, permet de souffler mais aussi de réfléchir sur les conséquences de cette pandémie qui pourrait nous affecter si nous n’y prenons pas garde. Bien sûr […]

Tourisme du XVIIe siècle

Puisque j’arrive vers la fin de la lecture du notaire Mazars, je me rends compte combien les notaires nous font visiter Monfort. Certes le notaire n’est pas un guide du tourisme local, mais nous découvrons à chaque fois des lieux différents. Somme toute, il est rare qu’un notaire donne rendez-vous dans sa boutique, tant on […]

Un petit dessin

Un dessin a attiré mon attention à la fin du registre des actes de 1639 du notaire Mazars. Dessin se trouve sur un parchemin servant de couverture à ce registre. Il n’est pas rare de des vieux parchemins servent comme couverture de registre. Il se trouve sur la troisième page de couverture de ce registre. […]

Quand les cartes postales font des erreu...

J’avais déjà trouvé une carte postale montrant les gourgues de Broqueville qui m’avait amené à chercher auprès de diverses mairies toulousaines s’il n’y avait pas une erreur quelque part dans le chef de l’imprimeur ! Je viens de trouver une autre carte postale “menteuse”. La Mairie de Toulouse ayant d’autres chats à fouetter, ne m’a […]

On s’amuse bien chez les notaires

Depuis des années, j’arpente les registres des notaires de Monfort et dans de nombreux cas, j’ai été intrigué par les cartes à jouer qui s’y trouvent non seulement glissées dans les actes mais aussi accrochée par un fil de papier aux pages, généralement au début du registre, très rarement au milieu.